Assemblée arcanique

Description basique et objectif

L'Assemblée Arcanique est constituée de la majorité des mages du Royaume de Kreis. Ce groupe a récemment renversé la royauté pour imposer à la nation des lois qui séparent la population en deux ; ceux qui contrôlent la magie se voient octroyer un avenir loin de la misère, quand aux autre ils sont laissés pour compte. Cette nouvelle société ségrégationniste amène aujourd'hui le Royaume au bord de la guerre civile. Mais l'Assemblée compte bien garder le pouvoir par tous les moyens possibles, y compris la force.

Origine

Pour expliquer les origines de l'Assemblée Arcanique, il est nécessaire de revenir sur les fondations magiques de ce monde.
L'an 0 marque l'arrivée de la magie dans le monde de Waral. Même si aujourd'hui nous ne savons pas pourquoi ni comment cela est arrivé, cet événement marqua le début d'une nouvelle ère.

Très rapidement des discriminations et des exactions furent commises à l'encontre des individus capables de contrôler ce pouvoir. Si dans un premier temps, les mages humains ne réagirent pas, l'augmentation des violences à l'encontre de leur jeune communauté atteint rapidement des proportions atroces. C'est ainsi qu'une fois le choc passé, les magiciens ripostèrent : la Guerre des Arcanes avait commencé.

Les conséquences pour les royaumes des hommes furent terribles. Les terres de Mazdâra ne sont plus qu'une lande desséchée depuis cette époque et la mer intérieure fut creusée au cœur du continent pas les forces déchaînées.

Mais une lueur d'espoir devait arriver. Des mouvements pacifistes émergèrent chez les mages et dans le camp adverse. La volonté de mettre un terme au conflit se concrétisa avec la ratification de l'Alliance, un traité visant à garantir la cohabitation avec la magie. Même si des factions continuèrent leur lutte au cours des siècles suivants, une relative stabilité permis à certains royaumes humains d'aller de l'avant.

Chroniques de Waral - Assemblée Arcanique

Le jeune royaume de Kreis créa une institution afin de gérer les affaires magiques sur son territoire. Le conseil des mages apporta son expérience et sa maîtrise de la magie aux rois successifs, dans le domaine civile mais aussi militaire. Cependant au cours du dernier siècle, la royauté s'affaiblit. L'équilibre du pouvoir qui avait été maintenu durant des années commença à s'effriter lentement. Les mages commencèrent à contrôler des instances et des infrastructures importantes dans le royaume de Kreis. C'est notamment sous l'impulsion du conseil que les guerres naines eurent lieu et que les mages furent utilisés en première ligne pour la première fois depuis des siècles.

Les Guerres Naines furent un tournant dans l'histoire du Royaume et l'une des causes directes de la prise de pouvoir totale de l'Assemblée. Au cours du dernier siècle, les échanges entre les mages de Kreis et les Royaumes Nains du Sud s'intensifièrent. Des archimages s'intéressèrent particulièrement à l'étude archéologique de la colonne de cristal, recherches qui amenèrent l'Assemblée à créer une ambassade indépendante dans la Capitale naine.

Pourtant, le Conseil décidé de soutenir et d'encourager un conflit total entre le Royaume de Kreis et le peuple nain. Le roi et son gouvernement de marionnettes n'étaient déjà plus qu'une mascarade et dans une démonstration d'incompétences légales, la guerre frappa aux portes des Royaumes nains.

Ce conflit fut terrible et les conséquences affectèrent les deux protagonistes, bien que de façons différentes. La royauté déjà forte impopulaire finit de se mettre à dos le bas peuple, écrasé par des impôts et des enrôlements forcés. Quand aux nains, il est difficile de ne pas qualifier cette guerre de génocide. Aujourd'hui encore, la race naine ne s'est pas remise du conflit et le monde de Waral voit un flot de réfugiés constant. Les survivants errent sur les routes tandis que certains vivent dans la haine et l'attente de la revanche.

A l'issue des Guerres Naines, la prise de pouvoir des mages n'était plus qu'une question de temps. Et au cours d'une nuit d'été, les forces militaires de l'Assemblée attaquèrent la Capitale. Comme si elles répétaient les exercices perpétrés dans les citées naines, les rues furent balayées par des sorts pyrotechniques et des incendies se déclarèrent un peu partout. A l'aube, la ville appartenait aux magiciens et en quelques mois, le pays tout entier.

Direction de l'Assemblée Arcanique

A l'heure actuelle, l'Assemblée Arcanique est dirigée par le Conseil. Il est constitué des plus importants archimages. Sauf exception, ces individus incroyablement puissants et influents y siègent à vie.

Les décisions qui sont prises dans la chambre du Conseil impactent le Royaume de Kreis tout entier et parfois même le destin de Waral. Néanmoins, si les rassemblements hebdomadaires sont l'occasion de discuter de l'orientation de la nation, certains problèmes ne peuvent attendre.

Les dirigeants du Conseil ont donc une certaine marge de manœuvre vis à vis de leurs confrères. Il en résulte des conflits intérieurs entre mages car bien souvent les décisions prises servent les intérêt d'un individu en particulier. Comme vers la fin de la royauté, l'assassinat et la duperie sont d'usage au sein de l'Assemblée Arcanique. Ces us et coutumes sont rapidement inculqués aux jeunes recrues, par tradition et par la logique de survie liée à l'implacable hiérarchie, qui dégénère souvent en affrontement pour une position plus avantageuse.

Chroniques de Waral - Assemblée Arcanique

Membres et recrutement

Le recrutement de l'Assemblée Arcanique découle directement de l'idéologie élitiste et eugéniste qui a conduit les mages à prendre le pouvoir. Ainsi seul un individu possédant à la fois le contrôle de la magie et des origines sociales élevées peut espérer pouvoir rejoindre l'Assemblée.

En conséquence, les recrues sont peu nombreuses et l'âge moyen au sein du de groupe est assez élevé. Remédier à ce souci est une des priorités du Haut Conseil. Bien que le secret soit bien gardé, il y a des rumeurs concernant des expérimentations magiques visant à donner le don magique de manière artificielle.

Si le train de vie des mages est enviable, il reste compliqué d'imaginer quelqu'un se porter volontaire pour participer comme cobayes à de telles études. Mais cela tombe bien, l'Assemblée ne demande pas, elle ordonne.

L'enjeu du recrutement pour l'Assemblée Arcanique est donc central pour poursuivre son contrôle militaire et autoritaire en entretenant ses effectifs. Le maintien de son hégémonie passera par les armes et son règne pourrait bien être écourté car le Royaume est cerné de toutes parts.

Antagonistes de l'Assemblée Arcanique

L'Assemblée Arcanique possède de nombreux ennemis. Par-delà les frontières du Royaume de Kreis, des nations convoitent les richesses du pays et complotent pour mettre à bas un gouvernement encore fragile et à la limite de la guerre civile. Au Sud, des rescapés des Guerres Naines cherchent vengeance pour les massacres perpétrés. A l'Est, des nouvelles de Mazdâra arrivent pour la première fois depuis des éons et c'est aujourd'hui une nation érigée sur la haine de la magie. Les terres sauvages du Nord ou la matriarchie Ionienne représentent également autant d'inquiétudes pour le Conseil.

Mais les menaces proviennent également de l'intérieur des terre pour le jeune régime. Les édits controversés qui ont été promulgués au lendemain du coup d'état ont amené la population ; déjà méfiante à l'égard de la magie, à s'opposer parfois violemment au nouvel ordre établi.

La montée en puissance de la Confrérie est l'une des conséquence de cette opposition. Constituée d'un rassemblement éparse de différentes races et de membre de la société, cette coalition bigarrée s'est prouvée redoutable par sa connaissance du terrain et sa volonté de nuire à l'Assemblée. Agissant principalement à Heldenheim, les frappes ciblées que ce groupe effectuent contribuent énormément à déstabiliser la position des mages au sein de la capitale.

Le danger pour l'Assemblée Arcanique est que les ennemis extérieurs coopèrent avec l'ennemi intérieur. Des chaînes d'approvisionnement des mouvements de révolte ou des manœuvres conjointes seraient bien plus dévastatrices que les attaques isolées que subissent les terres du Royaume.

Actions récentes de l'Assemblée Arcanique

Des renforts arrivent des frontières du Royaume, mais c'est une aide à double tranchant. Ces troupes ne sont pas des mages et les édits récemment promulgués n'ont pas épargné les troupes de l'armée régulière. Ainsi, l'Assemblée Arcanique a pris un grand risque car si ces hommes peuvent permettre de rétablir l'ordre dans la Capitale, ils peuvent tout aussi bien se retourner contre le nouveau pouvoir en place.

Dans un avenir proche, le nouveau gouvernement souhaite continuer à séparer la majorité de la population de l'élite magique au travers de lois liberticides et ségrégationnistes. Mais pour ce faire, le Conseil doit tout d'abord reprendre le contrôle total de Heldenheim.